Improvisation Théâtrale : Oser se Lancer !

//Improvisation Théâtrale : Oser se Lancer !

Improvisation Théâtrale : Oser se Lancer !

Cet article est publié dans le cadre du carnaval d’article du blog : Votre Voix au Service de Votre Vie – d’Emmanuel Jubin sur le thème « Oser se Lancer ». Voici donc l’article participant à ce carnaval dans lequel j’aborde le sujet d’oser se lancer sous l’angle de l’improvisation théâtrale : mon outil pour délivrer les formations et interventions en entreprise mais aussi auprès de particuliers !

Avez-vous déjà eu cette sensation terrible étant de ne pas arriver à vous lancer ? avoir plus que tout envie de réaliser ce qui vous inspire et vous aspire…mais de ne pas arriver à passer à l’action, comme de vouloir prendre la parole en public sans y arriver. Il n’est pas toujours facile de savoir ce qui a bloqué – le plus souvent si on nous le demande la réponse serait « la peur« …mais la peur de quoi ?!

Pour ma part – et en tant qu’ex-très-introverti – c’est le regard des autres. La peur de ce qu’on pouvait penser de moi si je me lançait à être vraiment moi-même. La peur de ne pas être apprécié, d’aller trop loin ou de dire ou faire quelque chose d’une gravité dont je n’avais pas mesuré la portée. Etant adolescent, j’avais été rejeté de mon groupe d’amis parce que je m’étais trop spontané (ou pas assez « cool » pour pouvoir faire partie de la bande…).

Par conséquent j’avais peu d’amis et je ne me sentais pas à l’aise avec plus de 3 personnes dans la pièce. C’était un sentiment lourd, celui d’être extrêmement limité dans un monde où il semblait possible de faire, de dire et de vivre tant de choses…pour les autres, mais pas pour moi !

De l’envie de se lancer à l’action

S’extérioriser émotionnellement est un premier pas vers la libération intérieure et donc, du soulagement de l’âme. Oreille Attentive – P

C’est donc pendant longtemps que j’ai repoussé d’oser me mettre en avant, exprimer mon opinion et mes émotions…au point que j’ai faillit en mourir. A force de réprimer, de ne pas exprimer – on imprime puis on déprime…de plus en plus. Pas la petite déprime passagère mais bel et bien la grande dépression. Celle qui s’abat et qui nous met un nuage noir épais au dessus de la tête. Ce qui  m’a fait voir tout autour de moi dans cette couleur avec l’impression que cela ne s’arrêtera jamais.

Un jour où je n’en pouvais plus de me morfondre dans le noir…j’ai fais une chose toute simple dont je ne soupçonnais pas l’impact : j’ai mis mes chaussures de running et je suis parti courir 10 minutes pour commencer. Les traitements que je prenais à l’époque m’avaient donné beaucoup d’appétit et j’avais pris plus de 20 kilos, ce qui n’arrangeait rien. Je me suis tout de même lancé, et sur le moment je n’en pensais pas grand chose. J’en avais peut-être un peu marre de me morfondre dans le noir, tout simplement.

Le lendemain c’était 20 puis après quelques semaines 30 minutes puis 45 minutes…et j’allais de mieux en mieux ! A force le nuage s’est envolé ! Cela dit je faisais toujours face à une grande timidité mais j’étais déterminé à aller mieux dans ma vie.

Oser se lancer pour s’exprimer avec l’improvisation théâtrale

Un jour, quelques années plus tard – je devais avoir 25 ou 26 ans – je suis allé voir un spectacle d’improvisation théâtrale. Je n’en revenais pas : comment ces gens osaient-ils se lancer sur scène sans avoir la moindre idée de ce qu’ils allaient dire. Et devant tout le monde en plus ! Ils rendaient l’impossible possible : du rire, de l’émotion alors RIEN n’était écrit à l’avance !?

A la sortie on m’a mis un flyer dans les mains pour un cours d’improvisation théâtrale d’essai gratuit, et là j’ai senti que c’était pour moi.

Je me souviens encore de la route que j’ai suivie pour me rendre à ce cours. J’étais tellement stressé : qu’allait-on me faire faire ? …la poule, le chien ou l’imbécile… qu’allait-on penser de moi ?! Ces peurs tournaient en boucle dans ma tête. A tel point que bien que j’avais l’adresse du cours, ma voiture et mon GPS : je n’ai pas réussi à trouver le lieu où se passait le cours ce jour-là.

La semaine suivante je suis parti très tôt et j’ai poussé la porte de la salle le cœur battant. Là se trouvait une douzaine d’autres futurs improvisateurs et improvisatrices. Moi qui étais nouveau dans la région : ce serait peut-être l’occasion de me faire des amis !?

Oser se lancer avec l’impro théâtrale pour apprendre à aimer se tromper, et s’accepter

Mon intuition était la bonne – il ne m’a pas fallu longtemps pour sympathiser avec mes camarades de jeu dont je connaissais à peine le prénom. D’exercice en exercice pour développer la qualité de présence, la réactivité et la spontanéité – je me révélais aux autres sous un visage que je ne soupçonnais pas. Un visage derrière lequel même mes amis les plus proches ne me connaissaient pas.

Oser se lancer lorsqu’on est dans un environnement bienveillant et tous dans le même bateau devient alors beaucoup plus facile. On se pose moins de questions et tout dans l’improvisation théâtrale vise à créer un environnement dans lequel il est bienvenue, voire célébré, de se tromper !

Un état d’esprit qu’on a pas souvent dans nos contrées françaises après être passé par un système éducatif qui a beaucoup de mérite mais qui souligne aussi dès l’enfance, nos plus petites erreurs au marqueur rouge indélébile.

Oser se lancer avec le théâtre d’impro pour mieux se connaître, soi et les autres

Moi qui n’étais absolument pas venu pour monter sur scène – mais plutôt pour être un peu plus extraverti et plus oser me lancer…il ne m’a fallut que quelques mois pour me retrouver sur scène le jour de mon premier spectacle d’improvisation théâtrale.

Monter sur scène sans savoir ce que l’on va dire tout ayant la prétention de fournir un divertissement peut sembler être une tâche ardue, voire insurmontable au début. Et pourtant, en pratiquant dans un environnement bienveillant et porteur, je me suis  surprend rapidement moi-même et me suis découvert un humour que je n’avais jamais osé révéler en public.

Il y a peu de choses aussi libératrices pour oser se lancer. Une fois qu’on est rompu à l’exercice – on a clairement dépassé la peur et le manque de confiance en soi, il peut y avoir une certaine fierté qui s’installe. Evidemment sans tomber dans le piège de l’ego – cela fait beaucoup de bien et permet d’équilibrer sa personnalité vers plus d’affirmation et de confiance en soi.

Oser de lancer en improvisation théâtrale – mon témoignage, et vous ?

C’est réellement ce que cela m’a apporté : oser me lancer dans l’improvisation théâtrale a été une expérience ressource pour tenter (et enfin accomplir) beaucoup de choses que je n’aurais peut-être pas osé faire autrement :

  • me lancer dans l’entreprenariat,
  • dompter ma peur de l’inconnu et du regard des autres,
  • être plus sociable, savoir créer du lien
  • et aussi savoir équilibrer entre vouloir être le centre d’attention et rester dans mon coin.
  • devenir conférencier professionnel,

Il y a encore quelques jours j’étais sur scène pour jouer dans une comédie musicale 100% improvisée : 5 comédiens, 3 musiciens et l’inspiration du public…et nous voilà partis pour 1H de spectacle aux dialogues, à la mise en scène, aux airs et paroles de chansons improvisées – de bout en bout ! Difficile de croire que c’est bien de la même personne que j’étais dont je parle : moi !

Alors si cette transformation a pu opérer en moi – elle peut, sans que vous décidiez d’y dédier plus de 10 ans de votre vie – changer grandement les choses dans votre perception du monde. Vous n’y trouverez peut-être pas les mêmes choses mais aurez quand l’occasion de vous découvrir. Mais pour cela, il faut oser vous lancer ! Alors ? 😉

2019-06-27T11:28:17+01:00

Formation Prise de Parole en Public en Présentiel à Lyon de fin 2020

Rejoignez la formation Prise de Parole en Public en présentiel à Lyon pour pouvoir vous exprimer avec aisance et naturelle en toute situation où vous vous adressez à un auditoire :